Evolutions urbaines

Un tissu urbain en mouvement

La répartition de la population parisienne a beaucoup évolué au cours des dernières décennies.

Un mouvement urbain profond et durable a réduit le poids des arrondissements centraux au profit de ceux périphériques. Les lieux de travail et de vie ne sont plus les mêmes qu’avant.

Ainsi par exemple, en 20 ans, de 1991 à 2011, les XIIIe, XIXe et XXe  arrondissements ont vu leur nombre d’emplois augmenter de plus de 20 %, tandis que les Ier, IIe, IIIe, VIe, VIIIe et IXe arrondissements en ont perdu dans les mêmes proportions.

Dans la même période, le XIIe et le XIXe ont connu une hausse de 10 % du nombre de leurs habitants, tandis que les IVe, VIe ou VIIe arrondissement ont perdu 5 % ou plus de leur résidents.

Enfin, n’oublions pas qu’un tiers des usagers du bus parisien viennent de communes limitrophes ou proches qui ont accueilli, depuis longtemps, de nombreux nouveaux arrivants, et dont la desserte doit également être prise en compte.

Le nombre d’emplois diminue au centre et à l’ouest depuis 1991, tandis qu’il augmente en périphérie et à l’est
Le nombre d’emplois diminue au centre et à l’ouest depuis 1991, tandis qu’il augmente en périphérie et à l’est

Les arrondissements périphériques voient leur population augmenter depuis 20 ans, celle des arrondissements centraux diminue
Les arrondissements périphériques voient leur population augmenter depuis 20 ans, celle des arrondissements centraux diminue

 

Une structure inchangée

La structure du réseau de bus parisien n’ayant quasiment pas évolué, la densité de desserte en bus dans les arrondissements centraux, qui rassemblent les pôles et axes majeurs de circulation, reste très prépondérante.
Les évolutions urbaines et démographiques rendent aujourd’hui nécessaire de repenser l’organisation du réseau parisien, avec un renforcement des lignes au nord est et en périphérie. Toutefois, le centre reste un endroit majeur de convergence d’activité.

La densité de « stop bus »
La densité de « stop bus » par arrondissement demeure fortement

 

 

Retour haut de page
Grand Paris des Bus

Grand Paris des Bus