Le nouveau réseau de bus a été adopté !

Île-de-France Mobilités (anciennement Stif), a adopté le nouveau plan de bus de Paris et de sa banlieue ce mercredi 28 juin. « La carte des bus parisiens n’avait pratiquement pas évoluée depuis depuis 1950. Après une large concertation, nous créons quatre nouvelles lignes et modifions de très nombreux tracés, pour simplifier le réseau, l’adapter aux besoins réels des habitants et mieux connecter la petite couronne », explique Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France mobilités.

Une concertation large et réussie

Depuis 1950, la structure du réseau bus dans Paris n’a presque pas évoluée (itinéraires, terminus, etc.). La densité de desserte en bus dans les arrondissements centraux est aujourd’hui très prépondérante alors que les activités et la population se sont essentiellement développées dans les arrondissements périphériques. Dans le cadre du Grand Paris des Bus, Île-de-France Mobilités, avec la Ville de Paris et la RATP, a engagé un projet de restructuration de ce réseau de bus qui a été présenté et travaillé avec les Franciliens, les élus et les associations d’usagers lors d’une large concertation publique débutée en octobre 2016.

Avec 14 000 visites sur le site et 1 800 avis, 21 réunions publiques et ateliers, 37 cahiers d’acteurs, de nombreuses réunions avec les communes riveraines, les mairies d’arrondissements et les élus, la démarche et le résultat adoptés par Île-de-France Mobilités ont été salués par l’ensemble des parties.

4 nouvelles lignes, des petits et des grands changements

Le résultat est un réseau plus simple, adapté aux besoins réels des habitants, avec de nouveaux quartiers desservis notamment dans l’Est de Paris.

Au final, plus la moitié des lignes parisiennes « à deux chiffres » seront modifiées (46 sur 60) et 4 nouvelles lignes seront créées : 45 de Concorde à Aubervilliers / St-Denis ; 59 de Clamart-Percy à Place d’Italie ; 71 de Porte de la Villette à Bibliothèque François-Mitterrand ; 77 de Joinville-le-Pont à Gare de Lyon.

Une demande importante des Franciliens était d’améliorer la connexion entre Paris et les communes limitrophes. Ainsi, 6 lignes de bus « à 3 chiffres » seront également modifiées et quatre de ces lignes seront prolongées dans Paris créant de nouvelles dessertes : il s’agit des lignes 163, 201, 215 et 325.

Par ailleurs, la transition énergétique engagée pour les bus est réaffirmée avec notamment la décision d’équiper la ligne 72 en véhicules électriques, avec 5 bus électriques en 2018 et le complément dès que le dépôt de la rue de Lagny pourra accueillir davantage de bus électriques.

Début des travaux pour la mise en œuvre

Dans les prochains mois, la Ville de Paris et les villes riveraines doivent réaliser les aménagements de voiries nécessaires (carrefour, couloirs bus, nouveaux terminus, nouveaux arrêts etc.) pour chacune des lignes. De plus, des bus supplémentaires seront nécessaires pour atteindre le niveau d’offre souhaité. Il faudra à terme construire au moins 2 nouveaux centres bus dans Paris pour pouvoir les entreposer et les entretenir, et d’ici leur création, trouver des solutions provisoires pour les garer.

Enfin, Île-de-France Mobilités souhaite mettre en œuvre une convention avec la Ville de Paris, la Préfecture de Paris et la RATP permettant d’assurer le respect des aménagements futurs et existants (couloir de bus, arrêts de bus etc.) pour que les bus circulent mieux dès aujourd’hui.

Revenir à la liste des actualités
Retour haut de page
Grand Paris des Bus

Grand Paris des Bus